• Clara BL

Liberté d'expression

Dernière mise à jour : 8 juin

Si ta liberté d’expression

Demande mon silence

Est-ce de la liberté ?

Si je dois cacher ma passion

La violence de mon expérience

Est-ce de la liberté ?


Si c’est toujours moi qui tiens l’espace

Pour que tu dises ce qui te tracasse

Cette liberté m’offre-t-elle une place ?


Si je suis encore soumise

À ta volonté ou ton emprise

Où est ma liberté ?


Si c’est toujours la même chose

Que j’entends dans les bouches

Est-ce de la liberté ?

Si j’exprime ce qui n’est pas tout rose

Et qu’effrayé, tu prends la mouche

J’ai toujours ma liberté ?


Si c’est dans mon absence

Que tu trouves ton expression

Ce n’est pas de la liberté.


Si c’est dans la violence

Et dans la manipulation

Ce n’est pas de la liberté.


Si les mots te dérangent

Te font peur ou te changent

C’est peut-être une chance

D’essayer la bienveillance


Je rêve d’être entendue, vue, reconnue

Qu’enfin je n’ai plus honte de me mettre à nue

Qu’enfin ma colère me donne un autre statut

Que celui d’une folle dangereuse qui tire à vue

Parce que si je m’exprime sans retenue

Alors ma liberté d’expression

N’est pas propre à ta consommation


Et je dois toujours être attentive

Être acceptable avant créative

Je dois encore faire quelques efforts

Pour préserver ton confort


Et ça me rend folle

Et tu as raison

Ma colère me colle

M’enferme dans cette prison

Que tu as créé

Pour te protéger

Des gens comme moi


Où est l’espace où sont libres

Toutes celles et ceux

Qui dans toutes les fibres

De leur corps sont honteux

De ne pas garder l’équilibre

D’un monde qui isole encore un peu

Fait croire que nous ne sommes pas deux

À vouloir sortir de ce cauchemar nauséeux

Que finalement c’est moi le problème

Et si je ne sais pas que tu vis la même

Histoire alors je m’accommode de ce blasphème

À ma divinité et mon pouvoir.

Si j’essayais pour voir

De dire ce qui me torture

J’espère, je ne suis pas sûre

Que dans ce qui m’appartient

Je peux retrouver le lien

Que j’avais cru perdu

Quand je me suis tu.


Quel choix m’est offert

Pour me détacher

De ces chaînes à mes idées ?

Quel portail m’est ouvert

Pour enfin créer

Un espace pour ma propre liberté ?


Qui est invité ?

Qui peut partager

Ce qui fait ma réalité ?

Sans jamais oublier

Qu’elle ne met pas en danger

Ce qui fait une autre réalité.

Et s’il y a une évolution

C’est pour perdre nos illusions.


Et si parfois je dis non

À toutes tes bonnes raisons

C’est parce qu’aucune liberté d’expression

Ne remplace la compassion

L’écoute et l’ouverture.


Alors, ne tire pas la couverture

À tes peurs, tes doutes, tes projections

Quand je te fais l’honneur d’une discussion

Où je te dis ce qui fait de moi qui je suis

Même quand tu n’as pas tout compris,

Ne prétends pas et avec curiosité

Découvre une part de l’humanité.


J’ai toujours de la joie

À découvrir un bout de toi

Si tu ne le caches pas

Derrière des certitudes

Sur ce qui est moi ou toi

Sur ce qui a le droit

Ou surtout ne doit pas

Questionner tes habitudes.


Alors peut-être que dans cette liberté nouvelle

Qui nous est commune

Nous trouverons des choses plus belles

Que toujours des lacunes.

Si le temps nous permet de voir

La réalité de l’autre côté du miroir

Ça me donne à nouveau de l’espoir

Pour un futur plus riche, moins noir.


Quand tu accueilles ma réalité autant que la tienne

On vit un peu plus d’amour moins de haine.



PS: J'ai l'impression d'avoir souvent vu la défense de la liberté d'expression comme la défense de dire des choses déshumanisantes sans conséquences. Ce n'est pas la liberté d'expression que l'on défend dans ce cas, c'est la liberté d'agression. Ce n'est pas la même chose. Les mots sont puissants. La puissance vient avec des responsabilités.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout