top of page
  • Photo du rédacteurClara BL

Lettre à mes peurs

Chères peurs,

Je suis désolée, j'ai été méprisante, ignorante et violente avec vous. Je suis en colère contre moi-même pour ça, mais aussi contre tout ce qui m'a appris que vous ne comptez pas et que vous êtes juste des choses inutiles qui peuplent ma tête.


Vous n'êtes pas des choses inutiles qui peuplent ma tête.


Je suis désolé de vous en vouloir de m'empêcher de faire ce que je veux, alors que ce n'est jamais votre but. Je suis désolé de vous voir comme des intruses et de ne vous ouvrir la porte que si rarement.


Je sais que vous êtes là pour tout un tas de raisons qui sont réelles et légitimes.


Je vois bien toutes les fois où vous m'avez servies, où vous étiez réalistes. Toutes les fois où si je vous avais écouté au lieu de me gaslighter en me disant qu'il n'y avait aucun raison d'avoir peur, je me serais mieux préparée aux conséquences de mes actions. Je me serais sentie moins démunie, et peut-être même que j'aurais agis plus tôt.


Je vis dans un monde où la peur c'est dans la tête, dans la mienne surtout, où je (et on) me dis constamment que la peur est « mauvaise », qu'il faut la dépasser. C'est faux.


En me disant ça, je ne nous rend pas service et je ne vis pas dans la réalité. Je veux pouvoir me dire que j'ai raison au lieu de toujours me donner tort, vous donner tort. Parce que j'ai toujours raisons. Il y a toujours de bonnes raisons derrières nos peurs, toujours. Elles ne viennent jamais de nulle part, jamais.


Vous n'êtes pas juste un état d'esprit à éviter.

Vous êtes l'expression d'une réalité. Vous êtes là pour m'aider. Vous êtes utiles, vous êtes légitimes comme toutes mes autres émotions.


Vous êtes là pour me montrer mes besoins, mes limites, mes blessures, ce qui est hors de mes mains, ce qui est important. Pour m'aider à me préparer, à me protéger de danger réels.

Et si on essaie de me dire que je ne devrais pas avoir peur, c'est probablement là que je devrais vous écouter encore plus.

Vous me faites me poser des vraie questions. Des questions essentielles pour ma survie, ma vie, mon bien-être. Des questions que j'ai besoin de me poser pour agir en cohérence avec ce qui est le mieux pour moi.


Pas pour que je ne fasse pas que ce que j'ai décidé, pas pour que j'évite le monde mais pour que je le fasse en prenant en compte certaines réalités, pour que j'y aille en ayant les ressources, autant que possible.

Et si je vous ignore alors je ne peux jamais avancer avec vous, apprendre ou vous dépasser pour de vrai.


Dépasser nos peurs, leur faire face ce n'est pas toujours faire ce qui nous fait peur, juste parce que ça nous fait peur, comme je le pensais. Faire face à ses peurs, c'est déjà juste les voir et les accepter.

C'est faire un bout de chemin avec elles pour savoir ce qu'elles ont à nous dire. Et je suis désolée d'avoir si rarement écouté. Je vais faire mieux dorénavant.


Et je sais que certaines d'entre vous me feront prendre la décision de ne pas faire certaines choses, et c'est ok aussi parce que quand je prendrai une décision ce ne sera plus malgré vous, mais avec vous.


Je n'ai aucun intérêt à faire comme si vous n'existiez pas ou comme si vous étiez mauvaises.


Vous êtes une façon qu'à l'Univers de me garder en sécurité. Vous êtes un outil pour ma vie, comme un autre. Un outil que l'Univers me donne pour vivre une belle vie.


Et je ne peux faire le choix de l'amour même quand c'est effrayant et difficile, que quand je reconnais la peur et son utilité, que quand je l'écoute et que je commence à la voir comme un outil de l'amour aussi.


Vous n'êtes pas l'ennemi. Vous n'êtes pas l'opposé de l'amour. Vous me menez à lui, toujours. Comme tout.


Merci et à bientôt sur notre chemin. Clara

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

टिप्पणियां


bottom of page