• Clara BL

La meuf qui avait regardé trop de films de Noël

Petit article non publié sur les réseaux, qui date de Noël, presque sans réédition, rien que pour vous. :D


Les gens, je crois que j’ai regardé un peu trop de films romantiques de Noël. Parce que là, le fait de ne pas être en couple, ça pique. Alors que clairement, je n’ai pas la tête ou le cœur à ça. J’ai un gruyère à la place du cœur qui demande un peu d’attention.


Mais ça me rappelle quand même bien que c’est important pour moi. Genre vraiment. Je rêvais d’être une chanteuse quand j’étais petit, et je rêvais aussi d’avoir une famille et surtout des enfants. (un père c’est optionnel de nos jours non ?)


Du coup, voir tous ces films de Noël D’une niaiserie épouvantable #moia15ans ou d’un romantisme magnifique #moiaujourdhui ça me rappelle quand même bien que c’est un de mes rêves, que ça fait partie de la meilleure version de moi comme on dit dans le business.

Seulement, je me rends compte que je ne suis pas prête pour ces rêves. Ça ne veut pas dire que je renonce à les rêver, ça ne veut pas dire qu’il ne se réaliseront pas. Seulement, le chemin n’est pas linéaire. Comme beaucoup d’entre nous le croit.


Et je me retrouve face à ce désir, ce rêve de famille et de couple. Et ça fait chier. Et ça fait mal. Parce que j’aurais voulu qu’après une relation, une autre vienne #undeperdudixderetrouvé mais rompre d’une relation toxique n’est pas une simple rupture. Ça a des conséquences encore différentes de celle d’une rupture "classique" .


Je ne peux pas mettre de l’énergie à nourrir un couple quand j’ai tellement de travail à me nourrir moi. À réparer le moi qui se sent un peu comme un gruyère qui se transforme en emmental. (pour ceux qui ne sauraient pas le gruyère à des petits trous alors que l’emmental des grands. #jediscaalorsquejenmangememepas)


Je ne peux pas construire un couple sain alors que je me sens en danger avec les hommes (ça vous fout pas un peu le tournis ces moments où la rue est majoritairement utilisée par des hommes, moi si), que j’ai des envies de meurtre et que je ne peux pas supporter d’être touchée. #quelquepetitsexemple J’ai des choses à aller voir avant.


Enfin si en vrai, je pourrais probablement être en couple maintenant, est-ce que j’ai vraiment envie des crises d’angoisse et autres difficultés que ça va poser ? Non, pas vraiment. Je ne suis pas prête parce que j’ai envie de douceur envers moi-même (et envers les autres aussi d’ailleurs j’imagine bien que c’est pas facile d’être en couple avec quelqu’un qui gère ses traumas).


Je suis triste, et parfois, je me sens un peu désespérée et je trouve la vie injuste aussi. Assez souvent ça je dois le dire. Parce que j’ai plein de si seulement en tête et dans le cœur. Si seulement, j’avais pas vécu ça, si seulement, j’avais fait autrement alors je pourrais avoir ce que je veux maintenant et pas dans un futur incertain ou j’aurais plus envie de pleurer de dégoût quand je vois des gens s’embrasser.


Parfois, on est pas prêt pour ces rêves parce qu’on a d’autres choses à faire et d’autres rêves à nourrir. J’ai d’autres rêves à nourrir, ça fait longtemps que je n’ai pas été aussi créative. #music #écriture


J’avais envie de vous partager ça pour vous dire que les rêves ne s’en vont pas quand on prend des chemins détournés, et qu’on n’a pas qu’un seul rêve. Ils peuvent tous nous soutenir quand l’un d’eux demande plus de travail que les autres.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout