• Clara BL

Créer

J’avais envie de parler de créativité aujourd’hui, et tout ce qui me vient quand j’y pense, c’est que la créativité, ce n’est pas toujours ce qu’on croit. C’est même rarement ce qu’on croit. Enfin, c’est rarement ce que JE crois, je vous laisse vérifier ce que VOUS croyez. ;)


Comme vous pouvez le voir, j’ai décoloré mes cheveux, j’avais envie depuis un moment, mais j’avais un peu la trouille du résultat, je dois bien le dire, et puis j’avais pas envie d’abimer mes cheveux. Bref ! Le résultat n’est pas ce que j’avais imaginé, même si je l’adore ! Et il aurait pu encore être différent — Je suis la seule à avoir vu des vidéos d’échec digne de films d’horreur capillaires ?! — .


Et créer, c’est souvent ça, ne pas être certain. e du résultat, des moments d’incertitude entre le commencement et la création. J’étais prête à me couper les cheveux pour tout vous dire tellement le résultat était.... aléatoire.

Et je me rends compte que créer, même si ça peut être super chouette et nourrissant et amusant, ça peut aussi être effrayant justement parce que c’est incertain.

Créer, c’est manifester dans le monde physique une réalité qui habitait seulement en nous. Créer, c’est changer le monde. Créer, c’est permettre à la vie de s’étendre au-delà de nous.


Créer, c’est être ouvert à tout ce qui se passe en moi et à l’extérieur et décider ce que je modèle à partir de ça. Créer, ça me demande d’être présente, parce que je crée chaque moment de ma vie, chaque seconde, chaque minute, inconsciemment ou consciemment.


Et quand je veux créer autre chose que ce qui existe aujourd’hui, ça veut souvent dire m’exercer à créer consciemment quelque chose de différent. C’est du boulot d’être co-créateur quand même !

J’aime me rappeler qu’on ne peut pas se tromper quand on crée, même quand on ne sait plus trop ce qu’on imagine, ce qu’on veut ou quand ce qu’on crée ne ressemble pas à ce qu'on avait imaginé.


C’est plus facile de créer à partir de notre imagination, de ce qu’on désire, de ce qui est beau et vrai pour nous qu’à partir de la peur de se tromper, de reproduire les mêmes erreurs, de ce qu’on veut éviter. C’est plus facile de créer avec curiosité qu’avec peur. C’est plus facile de créer quand on est doux avec nous-mêmes.


Qu’est-ce que vous imaginez ? Qu’est-ce que vous créez ?

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout